jeudi 2 juin 2016

Deborah Bowmann _ Ashtrays n°20 to 22

Une exposition Deborah Bowmann
28.04.16 - 28.05.16
Texte de Ludovic Beillard & Coraline Guilbeau 






Ashtrays № 20 to 22 from Fabian contemporary home on Vimeo.











Faites moi un cendrier
Pas tant utile
Je parle d’un cendrier
Une poubelle de fumeur
Je n’ai pas le goût des souvenirs 

J’aimerais qu’on prenne garde 
À l’entreprise
La compagnie
Il faut qu’il soit nécessaire 

Central de fumer
Comme dans le temps
Comme au pacifique
Fais moi un cendrier
Faites moi des cendriers
Vous êtes artistes non ?
Je passe commande
Allons
On ne va pas fumer à la fenêtre 

Il fait si froid
Allez à l’ouvrage
Et que prospère la compagnie. 

Ce n’est pas la première fois que Deborah Bowmann réalise des cendriers. Détenir un cendrier signé Deborah Bowmann c’est s’assurer du savoir-faire reconnu d’une société présente depuis 2014 dans le secteur des sculptures pour appartements entre autre, et dont la réputation n’est plus à faire. Experts dans le domaine, ils proposent aujourd’hui une gamme plus étendue de leurs modèles de cendriers, faits sur-mesure, s’accordant avec justesse et harmonie à l’esthétique de l’appartement Fabian. Désignés par Deborah Bowmann, les cendriers sont des objets de luxe. De véritables bijoux, coloris gris. Dans sa version standardisé, le cendrier à usage domestique, généralement mobile et décoratif est un récipient destiné à recevoir les cendres du tabac. Deborah Bowmann propose ici trois Ashtrays pour trois usages différents (adaptés au bureau, au salon, et à la cuisine), comme trois variations d’une même mélodie. Deborah Bowmann, synonyme de produits de qualité élaborés dans le cadre d’une recherche esthétique sans commune mesure. Inutile de rassurer le consommateur concernant la fiabilité et la longue vie du cendrier, les matériaux employés étant spécialement conçus pour résister à la chaleur de la cigarette. En toute assurance, le fumeur peut négligemment laisser sa clope griller sur le rebord. Il y a des produits qui nous changent tellement la vie que l’on se demande pourquoi on ne les a pas inventé plus tôt. C’est le cas des Ashtrays n°20 to 22. Une véritable révolution dans le milieu des cendriers : laisser de côté ses habitudes, et cendrer dans une simili maquette architecturale. Il n’y a que Deborah Bowmann pour arriver à un tel résultat. Difficile de faire plus moderne. Il y a chez ces génies du design une approche toujours ludique, très technique et également novatrice. Des Ashtrays comme des «mini architectures pour paysages domestiques». Implantés dans un décors domestique, ces constructions dressent une série de sublimes tableaux : des mini-villa avec vue à couper le souffle sur le salon Fabian. Détenir un cendrier est une mode, un geste social et un moyen d’intégrer la société. C’est le produit que l’on achète pour affirmer une attitude ou tout simplement pour se faire du bien. Que l’on soit fumeur ou non, posséder un cendrier Deborah Bowmann permet de faire remarquer son allure distinguée. En un clin d’œil, recréez chez vous une atmosphère raffinée grâce aux cendriers Deborah Bowmann. Il est si facile d’afficher son style avec les Ashtrays n°20 to 22. Réalisation hors pair. Sophistication des formes. Nous pouvons parler de perfection. 

Ludovic Beillard & Coraline Guilbeau 

Design Deborah Bowmann, plusieurs dimensions, prix sur demande.
les conceptions
Ashtrays 20, 21 et 22, sont propriétés de Fabian Home. Pour commande personnelle d’autre produits de la gamme, contacter directement Deborah Bowmann. Deborah Bowmann : Ambiguité perpétuelle entre sculptures promotionnelles marquées et oeuvres d’art signées (exemplaires uniques d’une gamme de produits bien plus vaste). 


everything is for smell


une exposition Fabian Home Contemporary
par Ludovic Beillard et Coraline Guilbeau  

In Heat Company - After Howl Studio

Fabian présente everything is for smell dans un espace conquis par Horrible Bise, curaté par Deborah Bowmann, et où Fabian entends bien défendre sa couleur.

Ici, tout est différent. Ici, Fabian ne présente personne d’autre que Fabian. Fabian by Fabian en somme.

Heat Company sur Art Viewer




Lui là, c’est le plus sensible. Le plus intime aussi;
Si il nous émeut, c’est parce qu’on l’a déjà senti.
Il cherche à faire éclater les facettes.
Il n’est pas conventionnel. C’est un insaisissable au caractère affirmé, un impertinent libre d’esprit et indépendant.

Une peau animale, une attitude câline, une fièvre, à mi-chemin entre le cœur et la raison,
une odeur de poulet,
une charmante compagnie.

Une fumée.
Capiteuse,
audacieuse,
ardente,
chaude,
distinguée,
délicate,
éclatante,
enveloppante,
arrondie,
cuirée,
insidieuse,
nuancée,
ambrée,
boisée,
résineuse,
fruitée, autre que citron, brûlée,

enfumée,
fauve,
riche de promesses,
caressante et musquée,
mettant davantage l’eau à la bouche.


D’où ce sentiment de bien-être et de protection quand elles font corps avec la peau et nous enveloppent d’une invisible bulle.
Fabian Home Contemporary est un projet curatorial à mi-chemin entre espace d’exposition et collection d’art contemporain, ayant débutée sur une étagère. Chaque mois, Fabian passe commande à un artiste d’une œuvre pour son appartement. 

Ici tout est différent. Ici Fabian ne présentera personne d’autre que Fabian. Fabian by Fabian, for us by us, en somme. C’est ainsi que Fabian a répondu à l’appel d'After Howl et présente everything is for smell dans cet espace conquis par Horrible Bise, curaté par Deborah Bowmann, mais où Fabian entends bien défendre sa couleur.

Nous avons laissé les garçons s’installer, nous les avons laissés marquer leur territoire, au sens propre comme au figuré, nous les avons plus ou moins dédaignés, puis, nous nous sommes rendu compte qu’il y avait comme une certaine attirance pour ce groupe de rock qui n’en est pas un, pour ces trois perruques blondes. 

L’odeur d’urine, l’attrait de Fabian pour le design personnalisé, l’excentricité rock, l’image publicitaire d’Horrible Bise, et les étagères, il ne sera pas question d’autre chose que de cela.

Fabian vous offre ce bouquet unique : étagère, odeur et surtout couleur. Tout nous ramène donc à la maison puisque c’est là que l’on se sent le mieux. On le sait bien, les punks peuvent bien prôner la révolution, il n’en reste pas moins qu’elle ne commencera pas demain, ni hier, le changement commence ici maintenant. 


Le changement commence à la maison comme le dit le slogan de Fabian, Change begins at home ! 

Alors, nous allons dévisser les étagères et les ramener à la maison. Ces étagères mauves qui ne tiennent plus bien droit, qui ne ressemblent plus à grande chose. 

On ne sort pas indemne du passage d’Horrible Bise. 


Ludovic Beillard & Coraline Guilbeau